Journée Mondiale de la Poésie

La Poésie, Serge H. Moïse

La plus douce des prières
Pour oublier toute misère
Tu ne penses qu’à ta muse
Et voilà que tout t’amuse
.
Te balader dans l’imaginaire
Loin de toutes les chimères
Errer dans la stratosphère
Ou alors au fond de la mer
.
Pouvoir soliloquer à volonté
Sans passer pour un éberlué
Et pouvoir revenir sur terre
Sans perdre tes vrais repères
.
Te faire la voix des sans voix
De ceux qui ont perdu la foi
Et qui cherchent leur voie
Hélas un jour à la fois
.
Chanter l’amour et la beauté
Par les muses bien inspiré
Afin de laisser à la postérité
Des propos très bien inspirés
.
Voilà poète ta modeste tâche
Qu’il faut exécuter sans relâche
Sans espérer gloire ni honneur
Mais simplement du bonheur
.
Hommage soit rendu à nos sœurs
Qui s’y adonnent et avec cœur
Car cette touche de féminité
Apporte douceur et volupté
.
La poésie fait fi des banalités
Elle cultive certes la beauté
Au tréfonds de nous-mêmes
Sans verser dans la bohême
.
Et ce qui rend sublime la poésie
C’est la recherche de l’harmonie
Á travers ses si douces mélodies
Agréables et au cœur et à l’esprit
.
La poésie le langage des dieux
Fera toujours des bienheureux
Parmi ceux qui ont du cœur
Et qui aspirent au bonheur

Serge H. Moise.

Publicités

22 Mars, Un an déjà: Unis dans le souvenir des attentats de Bruxelles

broujilalrd

Mon Pays, de Jean-François Brouillard pour commémorer cette date fatidique

Mon pays cicatrisé par des assassins,
Voleurs de l’âme humaine.
Mon pays éclaté sous des fureurs explosives.

Tu es déchiré par quelques musulmans
Dont jamais leur Dieu sera complice,
Prophètes iconoclastes,
Qui d’un Allah, vociféré, détruit
Des innocents à l’aube de ce 22 mars.

Tu es envahi par une gangrène extrême
Hooligan, facho et nazi,
Qui d’un salut haut et fort encrasse
Une foule respectueuse et en mémoire.

Mon pays amer d’une inexplicable cause.
Mon pays aversé d’intolérance.
Mon pays en deuil de son Bruxelles.

Tu es surréaliste.
Tu profites des bons mots.
Tu aimes Brel et Magritte.
Tu pleures à la lecture de Claus
Livrant notre chagrin des belges.

Tu t’allumes de l’effronterie d’un manneken-pis.
Tu te glorifies des boules d’un Atomium vintage et désuet.
Tu arpentes ton métro d’un Maelbeek lacéré
Aux faubourgs bourgeois d’Herman-Debroux.

Mon pays si chaud qu’un iceberg deviendrait geyser.
Mon pays si tendre quand la pluie s’efface.
Mon pays que les pluies cultivent en pavés.

Tu râles des avions tournant autour de Zaventem
Mais te larmes pour les victimes souillées.
Tu sens la gaufre , goûte la praline.
Tu aimes les frites et le waterzooi.

Tu jures en flamand et penses en français
Ou l’inverse qu’importe ! Tu vois, une fois.
Ton sang est espagnol, maure, français ou hollandais
Nourri par les passages répétés sur ton petit territoire,
Engendrés par les amours complices de nos aïeuls.

Mon pays solidarise-toi de Paris ou Madrid.
Mon pays cultive ta nuance et le bon sens.
Mon pays couvre de pastel le kaki et le gris.

Tu permets à un Tintin si ligne claire
De côtoyer un Spirou et un Fantasio plus frondeur.
Tu te coiffes d’un chapeau nothombien.
Et te recouvres d’un parfum namurois.

Tu cries ironique « A bas la calotte »
Et t’improvise de fausses communions laïques.
Tu dresses des cathédrales et des beffrois
Pour en faire jalouser les montagnes suisses.
Ta Mer du Nord se gonfle des fleuves ardennais.

Mon pays reste debout comme un chêne sous le vent
Quand l’adversité envahit nos plaines et vallées.
Mon pays vibre ta tolérance face à leur cruauté.

JFB

Journée Mondiale de la Poésie

serge Moise foto

La poésie, ce lien qui unit les peuples, de Serge H. Moise

La plus douce des prières
Pour oublier toute misère
Tu ne penses qu’à ta muse
Et voilà que tout t’amuse
.
Te balader dans l’imaginaire
Loin de toutes les chimères
Errer dans la stratosphère
Ou alors au fond de la mer
.
Pouvoir soliloquer à volonté
Sans passer pour un éberlué
Et pouvoir revenir sur terre
Sans perdre tes vrais repères
.
Te faire la voix des sans voix
De ceux qui ont perdu la foi
Et qui cherchent leur voie
Hélas un jour à la fois
.
Chanter l’amour et la beauté
Par les muses bien inspiré
Afin de laisser à la postérité
Des propos très bien inspirés
.
Voilà poète ta modeste tâche
Qu’il faut exécuter sans relâche
Sans espérer gloire ni honneur
Mais simplement du bonheur
.
Hommage soit rendu à nos sœurs
Qui s’y adonnent et avec cœur
Car cette touche de féminité
Apporte douceur et volupté
.
La poésie fait fi des banalités
Elle cultive certes la beauté
Au tréfonds de nous-mêmes
Sans verser dans la bohême
.
Et ce qui rend sublime la poésie
C’est la recherche de l’harmonie
Á travers ses si douces mélodies
Agréables et au cœur et à l’esprit
.
La poésie le langage des dieux
Fera toujours des bienheureux
Parmi ceux qui ont du cœur
Et qui aspirent au bonheur

Serge H. Moise

Un Recueil d’hommage à Raquel, ça vous tente!

TEXTE DE PARTICIPATION AU RECUEIL COLLECTIF « HOMMAGE A RAQUEL », Titré: Raquel, la Miraculeuse,

Quelle est donc cette joie indicible qui inonde mon être
Et emporte dans les airs,
La tristesse de mon âme endolorie?
Hier encore, j’invoquais les anges et les saints,
Je priais le grand Maître de l’Univers
Pour une lueur d’espoir, un petit signe
Qui changerait en étoiles,
Les nuages qui s’amoncellent dans le ciel de mon Haïti chérie
Ce beau pays au passé héroïque qui m’a vu naître
Et que j’ai choisi pour y poursuivre une vie tranquille.
.
Quel est donc ce bonheur inouï qui fait sourire toute une jeunesse
Avec des étoiles plein les yeux,
Et moult rêveries?
Lui faisant oublier, les frustrations, les manques, les peines
Jusqu’à la quête de cet eldorado,
Qui se nomme aujourd’hui Chili
Serait-ce un langage des dieux ou celui de mère nature,
Attristée du départ des jeunes, avenir de ce pays au passé glorieux
Ou encore l’esprit de nos ancêtres qui veille sur les exploits d’antan
Car les gloires du passé ne sont vivantes que pour les pays vivants
.
Quelle est donc cette nouvelle incroyable, cette surprise agréable
Qui, comme une trainée de poudre
Envahit les réseaux sociaux
En ce dimanche d’allégresse
Et qui nous renvoie dans un passé?
Un passé lointain… Quatre décennies déjà ! Mais tellement vivant
Un passé présent qui s’appelle « Miss Univers Haïti Gertie David »
Tombée dans les oubliettes de l’historie, ressuscitée par Raquel
La Miraculeuse, la victorieuse. Que de miracles fit-elle en une soirée?
Haïti avait besoin de ce coup de projecteur pour redorer son image
.
Cette joie, ce bonheur, cette nouvelle, ont un seul nom, Raquel Pelissier
Première Dauphine Miss Univers 2016,
Le miracle se produisit… facebook s’immobilisa!
C’était la victoire d’Haïti sur cinquante sept pays…Je savoure encore
ce face à face, France, Haïti, et je me suis sentie pousser des ailes
J’ai aimé cet élan de solidarité spontané, cette communion fraternelle
Notre slogan, L’union fait la force, était au rendez-vous
Dans l’ espace virtuel « messenger » où le reportage se faisait en direct
Notre ami Cba était aux anges, et les dames, chapelet en main crièrent,
Raquel nan batay, Ayiti wi yo di w, se nou ki Miss Inivè, et patati et patata
.
Mireille B. Lherisson, Mbl
14 fevrier 2017

Recueil Collectif « A bas les Armes, Vive la Paix »

Propos des Premiers Lecteurs sur Best Seller

Jo Coeijmans

Je rends hommage à mon pays, j’aurais voulu n’avoir jamais à le faire La paix vaut mieux que la guerre. Ma plume pleure des mots insignifiants à côté de l’horreur qu’ont vécu les victimes de cet attentat et leurs familles désemparées avec ce sentiment d’impuissance dans ces cas-là.

Publié le 22 Décembre 2016

 

Catherine Albatta

Bravo pour ce recueil plein d’humanité, le geste est superbe et les plumes sont les meilleures armes pour soutenir la paix

Publié le 17 Mai 2016

 

Abdelatif Bhiri

Je suis très fier d’avoir pu dénoncer le terrorisme à travers un humble poème: Insanité, page 15.

Publié le 07 Avril 2016

 

Fattoum Abidi

L’union fait la force et la liberté

Publié le 23 Avril 2016

 

Mouina El Achari

Faisons que nos plumes soient nos bombes douces mais destructrices
Faisons que nos mots éradiquent les maux et que les barbares pourrissent                              Publié le 12 Avril 201

 

Ginama.Saidani

A bas le terrorisme! C’est mon grand cri; pour que puisse s’étendre fièrement la paix

Publié le 11 Avril 2016

 

Jean R Marcellus

Dans chaque coin du monde se répercute l’écho de la guerre
Dans chacun de nos mots pointille une autre forme d’angoisse
Mais, nous ne cesserons jamais d’être des ambassadeurs de la paix
Nous ne raterons jamais notre rendez-vous avec l’histoire

Publié le 11 Avril 2016

 

Jean R Marcellus

La vie écorchée, les âmes sur les murs inclinés Les craintes, et les cafards tous s’amalgament sans répit Sur la face du poète accablé’; d’ailleurs, c’est lui qui a dit: Notre plume est la voix de tous les sans-voix et l’arme sûre Qui portera notre triomphe au panthéon de la gloire Jean R MARCELLUS

Publié le 11 Avril 2016

 

Philippe Correc 

Un livre qui n’aurait pas du voir le jour si les attentats n’avaient pas eu lieu. Mais ils ont existé !!
Ce sont leurs cris que j’ai entendus, ce sont leurs larmes d’encre que j’ai lues, ce sont leurs mots de haine contre ces terroristes qui sèment le chaos partout dans le monde. Merci à vous. Quelle belle leçon de générosité et de fraternité à travers vos mots.

Publié le 10 Avril 2016

 

Hassanatene Sai

Félicitations poètes et poétesses engagés – ce recueil collectif est très bel exemple de solidarité pour dénoncer le terrorisme, grâce aux plumes poétiques des quatre coins du monde, aux efforts de nos administrateurs, à l’abnégation et au courage de Mme Mireille qui a pris cette sage initiative – c’est un honneur d’y avoir participé – merci

Publié le 09 Avril 2016

 

Mireille B. Lherisson

Nous ne saurions rester indifférents  face à ces attentats odieux et barbares. Que les poètes Belges Jo Coeijmans, Jean-Francois Brouillard, Marc Marsoin, trouvent dans nos tristes mots, l’expression de notre sympathie et la transmettent au peuple Belge.

Publié le 10 Avril 2016

 

Lammari Hafida

Félicitations aux poètes engagés Ambassadeurs de la paix

Mes mots pour réagir contre la barbarie aveugle, fière d’avoir participé à ce recueil.

Publié le 08 Avril 2016

 

Jeanine Chatelain

Merci pour ce livre que je viens de feuilleter, merci Patrice (@Paul-François Carnet-Pantiez) pour Bruxelles en ton nom, et merci à tous ceux qui ont participé à cet ouvrage,et je vais moi aussi demander à la Lune de me faire une petite place. (Ahmed Sahi Rejet )

A lire absolument, magnifique

Publié le 07 Avril 2016

 

Paul-François Carnet-Pantiez

Un recueil qui, avec le temps, amènera la réflexion du genre Humain sur sa condition. Ce recueil est un présent pour dénoncer les crimes contre l’Humanité, contre chaque souffrance quand des frères tuent par idéologie d’autres frères inutilement. J’approuve ce recueil qui devrait être lu dans toutes les écoles du monde. Lu, traduit et partagé !

Publié le 07 Avril 2016

 

Darty Henri

cris du coeur et de l’âme pour soulager la douleur et la souffrance. Je m’engage, me bats et lutte pour un monde meilleur

Publié le 14 Avril 2016

 

Joseph Pierre 

Bravo pour le cri. Bravo pour l’engagement.

Publié le 03 Mai 2016

 

Les enfants de Gaza

SAADIA BOUCHAKA

Lamentations….

A quoi sert de se lamenter en vain
Sur un mur sali par vos mains
Mains tatouées de sang
Des enfants allongés en rang
Regardez plutôt le ciel
Les enfants vous font un clin d’œil
Eux , ils sont en paix
Ils n’ont ni volé, ni tué
Ils se font tout simplement des soucis
Les anges à cause de vous , ont les visages noircis
Tuer pour vous c’est devenu un jeu
Feu: est devenu votre devise
La nôtre est : paix sans autre remise
Sans honte et sans gêne
Vous avez cru avoir les règnes
Votre force ne tiendra pas longtemps
Elle est imprégnée de larmes et de sang de tous les temps
Implorez plutôt le seigneur
C’est votre seul juge ,est le meilleur
Aujourd’hui, vous êtes des héros
Demain, vous serez sur les bancs des accusés fédéraux

Saadia Bouchaka

Combattons jusqu’au dernier soupir

MARC EDOUARD LAFORTUNE

Combattons l’éventuel retour des Trujillistes

Pour la ènième fois comme du gibier nos compatriotes sont pourchassés,
ligotés, pendus, assassinés comme des bêtes.
Brulés, jetés à la mer en pâture aux requins.

Je n’ai pas oublié la Corte du 2 au 4 octobre 1937
Qui a précédé les Vêpres Dominicaines.
Nos femmes ont été tuées avec des fourches.
Nos enfants transpercés à la pointe des baïonnettes.
Dajabon, Banica , Santo-Carlo de Borromeo
Oh ! Monte Cristi entendez-vous pleurer les âmes de ces petits enfants
dont vous aviez fracassés la tête contre les murs ?

Quand vivrons-nous dans un monde de paix et d’amour                                                                     où les droits de l’homme seront respectés ?
De quel droit profanez-vous notre bicolore ?
Qui vous a donné l’ordre de tuer, d’assassiner, de violer ?
Ceux qui, à vos portes, sont venus demander la charité ?

Les coups portés contre la nation haïtienne ne pourront la détruire,                                               ce qui tue le pays c’est de voir ces enfants déshumanisés,                                                                martyrisés, ligotés et pendus à un arbre par des barbares.
Pourquoi laissez-vous impunie cette barbarie ?
N’avons-nous pas combattu ensemble l’apartheid ?
N’avons-nous pas aboli ensemble l’esclavage ?

Trop longtemps ces faux patriotes t’ont gardée dans
L’occupation… La division… La corruption… La trahison.
Tu es entrain de connaitre un moment ténébreux.
Difficile, sombre comme à l’intérieur d’une grotte
Comment effacer tous ces événements malheureux
Alors que le racisme frappe encore à nos portes.

‘’Ton corps a servi de trophée.
Sur un arbre on t’a pendu.
L’agneau a été sacrifié.
Et ton sang a été répandu.

D’autres compatriotes sont en danger de mort
Nos dirigeants silencieux nous condamnent à tort
Frères-unis, debout comme un seul homme fort
Disons non à l’apartheid, crions haut et fort.
Point de discrimination sur ce territoire.
Le racisme à jamais doit être aboli.
Plus mention de race blanche de race noire
Les hommes naissent égaux, libres. Ils vivront libres.

 (Djokolo)

 

 

A Gaza on tue les anges…

AZZEDDINE ABAOUI

Viles créatures
A la sale parure
Ces sacs d’injures
Sans identité sans culture
Ces hommes impurs
Issus d’horribles clôtures
Avec leurs sanguinaires armures
Dos tatoués et puants au mur
Tuant de pauvres martyrs
Sans mots de sépulture
dans le sol noir de verdure
Là où la mort peaufine sa cure
Et prie pour que le génocide dure
Dans le conte, aiguisé tel l’Excalibur

Vous massacrez d’innocentes victimes
Vous tissez d’abominables rimes
Vous effacez l’ histoire des cimes
Vous appréciez ces avions et leur mime
Vous combinez avec vos tortionnaires intimes

Je ne vous insulte point
Puisque vous êtes puissants
Je me morfonds dans mon coin
Au creux de vos mains salissants

Comme l ‘Histoire est étrange
Je pleure à chaudes larmes ces anges
A Dieu je rends louanges
J’attends son salut, sa clémence
Sa colère, son impitoyable vengeance
Que de tribus ont tiré leur révérence
Et sont devenues une atroce référence
Dans le sang de leur perfide plaisance
De leur incroyable barbarie, l’aisance
Sans aucune humaine conscience
Qui les fuit comme la peste  dans un sens

Les anges meurent l’un après l’autre
Dans le ciel gris de poussière
Au milieu des étoiles sur une civière
Rouge de sang est le jour d’une rivière

Je pleure encore et encore
Je m’élance dans l’air
Je monte très haut
Vers une nouvelle ère
Je verse une petite larme salée et claire
Sur toute les sphères
Pour laver l’affront
Et faire de ma vie un obus
Qui ravage à perte de vue
Sable, terre et rues
Qui n’ épargne personne et qui tue
Je suis la gloire de la colère universelle …

Azzeddine ABAOUI

PERSPECTIVES 2017

 

PERSPECTIVES 2017

L’année 2016, l’année de tous les défis pour notre Regroupement n’a pas été mauvaise, malgré la faible vente des recueils collectifs qui devaient nous permettre de répondre à nos promesses envers les bénéficiaires de nos plumes engagées.

Voilà les 5 principales raisons qui nous ont permis de tirer un bilan positif de 2016 :

1- Au cours de l’exercice 2015-2016, 7 recueils collectifs ont été publiés, dont 4 en format papier et 3 en format numérique

2- Les promesses envers les deux écoles bénéficiaires de Gaza et d’Haïti ont été tenues.

3- Participation à 10 événements du livre, dont 8 en France et 2 en Haïti

4- Conception de notre base de données et Officialisation de nos Auteurs par pays (afin d’éviter les poètes non engagés).

5- Attribution du titre d’Ambassadeur de la paix par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix

Les premiers sacrifices ont été consentis par un noyau de poètes engagés qui croit fortement en la solidarité et l’entraide entre les peuples. Il revient aujourd’hui la nécessite de consolider ce qui a été construit avec la volonté de réussir et une croyance en un monde meilleur. Les titres de nos recueils collectifs en disent long :

-Plume, Liberté, Paix, les trois mots qui délivrent des maux

-Paix et Respect pour Haïti, Première République Noire du Monde

-Liberté, Egalite, Fraternité, Pour un Monde Meilleur

-Vendredi 13 Novembre 2015

-Nous sommes tous poètes dans l’âme

-A bas les armes, vive la paix

-Nice, la Tragédie du 14 Juillet 2016

Perspectives 2017 :

L’année 2017 est celle de la légalisation de nos statuts et de la mise en œuvre de notre stratégie Marketing, axée sur la promotion de nos œuvres collectives et celles de nos Auteurs. Elle sera exécutée avec la participation des représentants de pays. Voici une liste non exhaustive de nos objectifs à court et moyen terme :

1- Légalisation du statut d’Association du Regroupement

2- Publication des 3 recueils collectifs en format papier

3- Participation aux Salons/Foires pour la vente promotionnelle des recueils collectifs et ceux de nos poètes membres. “Mes Recueils et ceux du Regroupement” pour repéter le Slogan de Philippe Correc, notre Représentant officiel.

4- Les pays retenus sont ceux pour lesquels un recueil collectif a été produit: France, Haïti, Maroc, Belgique, Tunisie

5- Recherche de partenariat avec des Associations Culturelles ou Editeurs pour les Salons de Paris, du Maroc, de la Belgique et de la Tunisie.

6- Soumission des Dates pour la tenue des Salons/Foires, par les Représentants (intéressés) des 5 pays retenus. Formation du Comite de planification et de gestion des Salons/foires

7- Ouverture de notre propre plateforme d’édition: “ Editions Poètes engagés” … Et, l’Application du MODELE – « LIFE NETWORK MARKETING » ou Le Marketing de Réseau pour la vente des Livres dans les Foires/Salons des pays retenus.

Pour conclure, il est demandé à chaque membre, auteur, co-auteur de participer à la promotion des œuvres Collectives, chacun suivant ses possibilités, soit :

– En partageant les liens (epub) des recueils Collectifs

– En planifiant, en organisant, en participant aux foires ou salons dans son propre pays

– En recherchant des partenariats avec des Associations Culturelles

– Et, enfin, à partir de la mi-Fevrier, notre Platforme d’edition recevra les tapuscrits des poètes et ecrivains membres, interesses à la publication de leurs recueils ou livres. Les premiers arrives, seront les premiers servis.

-La structure du LIFE NETWORK MARKETING ou Le Marketing de Réseau sera transmise en privé aux “Représentants” intéressés à participer aux foires ou Salons annuels.

Visitez notre Salon litteraire: https://web.facebook.com/groups/kar…

Paix en Nous, Entre Nous, Autour de Nous.

Pour le Conseil de Gestion et de Marketing

Mireille B. Lhérisson, Cpa